Les chroniques d’un plaisir d’une nuit (acte 2).

Article : Les chroniques d’un plaisir d’une nuit (acte 2).
11 février 2015

Les chroniques d’un plaisir d’une nuit (acte 2).

A chacun ces fantasmes…

J’avalai sa langue comme une limace mauve, son odeur poivrée me fit chavirer. Allonger sur le dos, elle me saisit dans sa ventouse humide des délices du plaisir. Je me régale du témoignage d’amour. Mes mains dans sa promenade de folie brûlent sa peau. Ecrasée par mon grand corps agité de spasmes, qui se vidait en elle et la clouait au drap attenant que finisse de courir le long ses nerfs le courant d’extases.

Illustration - Crédit Photo: prince-et-puissance.skyrock.com
Illustration – Crédit Photo: prince-et-puissance.skyrock.com

Sa taille décorée de ces filets de perles multicolore, toutes splendide les unes que les autres laissant apparaître dans un geste répétitive le délice de deux âmes en fusion. Indifférent aux grincements de ses perles, elle caresse ses cheveux et ouvre la bouche pour boire le mélange de sueurs et de larmes qui tremblait à la pointe de mon menton.

 Voilà, je me sens venir comme un fauve sur sa proie. Dans l’ivresse de nos deux corps en chaleur ; elle glisse tout doucement ces mots saccadé à mon oreille : « Tu es mon homme ! Viens, abreuvons-nous d’amour jusqu’au petit matin ». A chacun de mes assauts, elle projetait dans l’espace, des délirants mots (en occurrence) : « Oui ! Mmh ! Encore, Doucement, Vas-y doucement ». Dans cette extase, une philosophie me vint à l’esprit : ‘’ Plaisir d’une nuit peur être chagrin d’un jour; car les lèvres d’une femme gouttent comme un rayon de miel. Et son palais est plus doux que l’huile. Mais les suites avec elles sont plus amères comme de l’Absinthe ; elles sont plus acérées qu’une épée à deux tranchants ’’.

Suite et Fin!

Partagez

Commentaires