La tragédie de Mina et le Mali, si on en parlait

Article : La tragédie de Mina et le Mali, si on en parlait
28 septembre 2015

La tragédie de Mina et le Mali, si on en parlait

Après la tragédie de Mina, où un très grand nombre de pèlerins ont trouvé la mort dans une bousculade ayant eu lieu à Mina le 24 septembre 2015, y compris des citoyens du Mali. Le président du Mali Ibrahim Boubacar Keita a écourté sa visite aux États-Unis pour regagner son pays, où le gouvernement a décrété un deuil national de trois jours.

Illustration - Crédit photo : Senepeople.com
Illustration – Crédit photo : Senepeople.com

Une soixantaine de pèlerins maliens (bilan provisoire) sont morts à Mina. Certains rescapés racontent comment ils sont été sauvés, a l’image de : Madina Tall : « Ce que j’ai vu, c’est inexplicable. Il faut vivre ça pour comprendre. Environ 300 mètres avant qu’on arrive, il avait du monde. J’ai su que je ne pouvais pas supporter. Donc j’ai demandé à mon compagnon Youssouf de me déposer en haut et d’aller jeter les pierres, et de me prendre au retour. Au bout de 45 minutes, je savais que je ne pouvais pas supporté. Je suis descendu à l’étage et attendu 45 minutes, on montait sur moi. Je ne savais pas qu’il avait un danger dehors. C’est à ce moment que j’ai pris conscience qu’il fallait  sortir, j’ai sauté sur des morts pour pouvoir passer. »

Du jeudi 24 septembre jusqu’au dimanche, le gouvernement malien n’a pas pu fournir de chiffres sur la tragédie de Mina. Une tragédie qui pouvait être évitée.

« Des mesures devraient être prises par le pays organisateur l’Arabie saoudite. Chaque année, on apprend qu’il y a des drames. Mais cette année, ce drame a pris une ampleur très grave et très regrettable. » », souligne Bruno Loman – Croyant.

Dès l’annonce de la bousculade meurtrière, de New York où il se trouvait, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita s’est adressé à la nation pour exprimer sa tristesse avant d’ajouter : « Nous retournerons au Mali pour prendre part avec tout notre peuple à ce drame ».

Une grande prière pour les victimes dans toutes les mosquées du Mali a été prévue le vendredi 25 septembre. Il en été de même dans toutes les églises et paroisses du pays.

[media width= »600″ height= »300″ link= »https://youtu.be/6lBCrBKagwQ »]

Source : Kassim TRAORE – VOA Afrique
Partagez

Commentaires