30 octobre 2014 - Ivo Dicarlo

Ils ne savent pas mon quotidien !

Ils ne savent pas… Et je dis qu’ils ne savent pas.
Ils me voient sourire… mais ils ne savent pas ce que je ressens à l’intérieur.
Seul toi sais. Seul toi sais… Dieu
Ils me voient sourire… mais ils ne savent pas ce que je ressens à l’intérieur
plein de gens voient ma vie et veulent la même.
Mais ils ne savent pas que la plupart du temps elle est inactive.
Et ils ne voient pas que mon ventre crie.
Il est 20 h, ma sœur vient de m’appeler avec les yeux en larmes.
Elle dit que notre mère est malade, et que l’ordonnance attend d’être payée.
Elle ne sait pas que mon ventre crie faute de n’avoir rien avalé de toute la journée.
Elle n’a pas encore vu la peur dans mes yeux à l’annonce de cette nouvelle.
Parce qu’ils ne savent pas… ils ne savent pas.
Ils me voient sourire… Mais ils ne savent pas ce que je ressens à l’intérieur.
Ils ne savent pas, ils ne le savent pas.
Seul toi sais, seul moi sais Dieu !
Ils me voient sourire, mais ils ne savent pas ce que je ressens à l’intérieur.
Dans le bouillonnement, le soleil prend place dans la rue
Des billets conscients que je mets sur mon blog.
Mais rien n’est droit, mais comment la vie est déterminée.
Si tu ne connais pas la dureté de la vie, alors tu ne la connais pas encore.
Mon frère vient de m’appeler, la pauvreté l’a mis dans la merde.
Il ne sait pas que la veille j’ai veillé à la recherche de solution pour pouvoir payer les ordonnances de notre mère.
Mais… parce que… ils ne savent pas.
J’ai dit qu’ils ne savent pas… ils ne savent pas.
Seul toi sais, Dieu, seul toi sais.
Ils te voient sourire mec… mais ils ne savent pas ce que tu ressens à l’intérieur.
Alors j’ai atténué mes cris, j’ai atténué mes pleurs
Parce qu’ils ne savent pas ce que je ressens à l’intérieur.
Et j’ai dit que j’ai atténué mes cris,
J’ai atténué mes pleurs
Parce que… seul moi sais, oui Dieu ! Oui ! Seul moi sais !
Ils disent que j’ai de la chance dont plus que la plupart de mes pairs
Mais ils ne savent pas que j’ai qu’un seul jeans.
Je dois le laver et le faire sécher au soleil.
Ils disent que je me suis meilleur que la majorité de mes pairs
Ils disent que j’ai de l’avenir…
C’est la fin du mois, le propriétaire de ma maison viendra taper en même temps que l’aube pour me réclamer son du…Les factures s’accumulent…
Mais ils ne savent pas que je dois…travailler comme un forçat.
Non ils ne savent pas… Ils me voient sourire…
Mais ils ne savent pas ce que je ressens à l’intérieur.
Seul toi sais…
Seul toi sais…

 

The following two tabs change content below.
Ivo Dicarlo
Africain d'origine malienne et citoyen du monde, parlant français. Je suis un jeune blogueur, ambitieux qui se cherche avant tout. On me définit souvent par ma gaieté et mon côté taquin. Je dirai juste que je suis quelqu’un de vivant et qui profite de la vie comme elle se présente, tout comme la langue française.

Article a la Une / Faits divers / Société Egotripe / pauvrété / quotidien /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *