14 février 2015 - Ivo Dicarlo

Saint Valentin, y a de l’amour dans l’air !

Saint_ValentinUne légende raconte qu’au commencement du monde quand Dieu décida de créer la femme. Il trouva qu’il avait épuisé tous les matériaux solides dans l’homme et qu’il ne disposait plus de rien. Devant le dilemme et après une profonde médiation, voila ce qu’il fait : il prit les rondeurs de la lune, les suaves courbes des vagues, la tendre adhérence du liseron, le tremblant mouvement des feuilles, la sveltesse du palmier, la teinte délicate des fleurs, l’amoureux regard du cerf, la joie du rayon du soleil et la timidité de la tourterelle la vanité du paon, la suavité de la plume du cygne ainsi que la dureté du diamant, la douceur de la colombe, la cruauté du tigre, l’ardeur du feu et la froideur de la neige. Il mélangea ces ingrédients si divers, forma la femme et la donna à l’homme.

Une semaine après l’homme vint et lui dit : « Seigneur, la créature que tu m’as donnée me rend malheureux, elle requiert toute mon attention, ne me laisse jamais seul bavarde intensément, pleure sans motif, s’amuse à me faire souffrir et je viens te la rendre car je ne veux plus vivre avec elle… »

Bien, répondit Dieu et il prit la femme. Une semaine après, l’homme revint et lui dit : « Seigneur, je me sens très seul depuis que je t’ai rendu la créature que tu as faite pour moi, elle chantait et jouait à mon côté, elle me regardait avec tendresse et son regard était une caresse, elle riait et son rire était musique, elle était belle à voir et douce au toucher. Rends-la-moi car Je ne peux pas vivre sans elle»

Dédicace à toutes les femmes extraordinaires que je connais et spécialement a toi… et à tous les hommes pour qu’ils ne doutent jamais des femmes qui les entourent, notamment moi.

Surtout ne change jamais reste toujours toi-même…Joyeuse Saint Valentin aux amoureux.

The following two tabs change content below.
Ivo Dicarlo
Africain d'origine malienne et citoyen du monde, parlant français. Je suis un jeune blogueur, ambitieux qui se cherche avant tout. On me définit souvent par ma gaieté et mon côté taquin. Je dirai juste que je suis quelqu’un de vivant et qui profite de la vie comme elle se présente, tout comme la langue française.

Article a la Une / Arts - Cinéma & Culture / Société Amour / Hemmes / Hommes / Saint Valentin /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *