Generation_Danbe - Crédit: Ivo Dicarlo

18 mars 2015 - Ivo Dicarlo

Mali : Génération Danbé, renaissance ou désillusion citoyenne

C’est en grande pompe que le Ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne du Mali a donné, le 23 Octobre dernier, le coup d’envoi du concours « Génération Danbé » pour la conception d’un logo et la composition d’un hymne à la jeunesse en vue d’incarner les valeurs de dignité, et de respect.

Illustration - Crédit: Ivo Dicarlo

Illustration – Crédit: Ivo Dicarlo

La cérémonie s’est déroulée à la Maison des jeunes de Bamako, en présence de Me. Mamadou Gaoussou Diarra (chef du dit département a l’époque), Dr. Seydou Badian Kouyaté, du professeur Gaoussou Diawara, Amadou Traoré dit Amadou Djicoroni, Djiguiba Keita dit PPR, président d’honneur des pionniers et de Amadou Bathily, conseiller technique au département de la Jeunesse. Une cérémonie très riche en couleur, sauf qu’elle cache l’envers d’un décor, qui ne dit pas son nom.

Ainsi le dépôt des candidatures a été fixé au 26 novembre 2014 à 16 heures. Il était ouvert aux profils suivants : élève, étudiant, créateur, artiste, designer, artisan, informaticien, infographe, et toute autre personne intéressée. Mais au terme de la date de clôture, Cinq mois se sont écoulés. Il n’y a pas eu de suite sur la proclamation des résultats. Même pas un feedback. Où sont les membres du jury désignés ? Arnaques ou supercherie ? Va savoir.

Une chose est sûre ; pour mieux se dédommagé, le ministère a travers son ministre en charge, s’abrite derrière l’article 28 de la section XII : les Dispositions finales du règlement du dit concours à la date du 16 octobre 2014, qui stipule :  » Le Ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne décline toute responsabilité en cas de report ou de modification du concours dus à des circonstances imprévues. »

 « Mort née », voici l’expression appropriée pour qualifier un tel projet, qui est financé par les maigres déniés du pauvre contribuable. Encore plus étonnant, dans le même règlement, cette fois-ci non content d’arnaquer les candidats, le ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne va encore plus loin, en spoliant les œuvres des candidats dans l’article 24 de la section X : les responsabilités : « Les œuvres qui ne seront pas retenues ne seront pas restituées. Tout candidat au concours est tenu de lire et d’approuver le présent règlement du concours. » Sans oublié que les conditions de participation étaient les plus rigoureux, tant sur la démarche de réalisation de l’œuvre et de la composition du dossier de candidature.

Grand est ma déception de voir joindre a cette mascarade, l’image des sommités de la culture malienne, qui pour ma part, donne plus de crédibilité à l’événement fantoche. Voici une belle preuve qu’incarnent les valeurs sociétales de la Génération DANBE, prônée par le Ministère de la Jeunesse et de Construction Citoyenne. Des valeurs qui devraient portés, entre autres sur la citoyenneté, la vertu, l’honneur, la tolérance, l’humilité, la patience, l’intégrité, la solidarité, la dignité, le respect, l’abnégation, la droiture, le courage, le dépassement de soi, la pudeur, le serment et l’amour pour la patrie, d’après le thème du concours. Ce billet se veut l’écho d’une information objective.

Chose assez courante dans les sphères des ministères maliennes, qui une fois après un remaniement ministériel, abandonnent les projets/initiatives du précédent maitre des lieux. Une attitude, qui est devenue l’apanage des responsables dirigeants du gouvernement de LadjiBrouma. Pauvre de nous citoyens lambda et misérable jeunesse malienne, qui n’ait pas encore sortir de l’auberge.

Si vraie que l’administration est une continuité, Monsieur Mahamane Baby, Ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, et si on parlait de la Génération Danbé ?

[media width= »600″ height= »300″ link= »https://youtu.be/d_Ll5ySxG8w »].

Ci-joint:

Règlement_du_Concours_pour_la_conception_du_logo

Règlement_du_Concours_pour_la_conmposition_de_lhymme

The following two tabs change content below.
Ivo Dicarlo
Africain d'origine malienne et citoyen du monde, parlant français. Je suis un jeune blogueur, ambitieux qui se cherche avant tout. On me définit souvent par ma gaieté et mon côté taquin. Je dirai juste que je suis quelqu’un de vivant et qui profite de la vie comme elle se présente, tout comme la langue française.

Article a la Une / Politique / Société Citoyenneté / Génération Danbé / Mali / Ministère de la Jeunesse /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *