3 mars 2015 - Ivo Dicarlo

Insuffisance intellectuelle de nos (certains) jeunes !

Je suis sidéré par l’insuffisance intellectuelle de nos chers apprenants. De l’expression claire de ces idées en passant par le simple fait de l’écrire sur papier. Mal au cœur, voici l’expression a y ajouté.

Comment peut-on concevoir le fait d’être détenteur d’un baccalauréat et avoir un aussi médiocre niveau d’expression orale et écrite ? Et cela, dans une langue qu’on a soit disant étudié, pour le meilleur des cas, douze ans de sa vie. A savoir si ces idées étaient de l’intéressé.L’essentielle de ces dires fit que des : « Bon, ben, après, et…puis ». Un véritable lynchage pur des articles grammaticales là où il y a pas lieu d’être. Une incohérence la plus absolue dans la bonne formulation de ces idées propres. Un vocabulaire pauvre, une culture générale misérable, inexistante faculté d’écoute d’autrui. Nul a été ma surprise la preuve de la médiocrité qu’on fait l’objet les candidates lors du casting de l’émission de beauté « Case saramaya, c’est moi le plus belle » ou plutôt « c’est moi, la plus bête » saison 4 diffusé sur la chaine panafricaine Africable télévision. Un buzz de honte planétaire…


Ils, garçons et filles y compris n’ont pas assimilés les bonnes compétences intellectuelles au lycée. Voir même au cycle fondamental. Trop préoccupés par le paraitre au lieu de l’être au travers les soirées nocturnes, l’organisation de festivités de Baptêmes, mariages, soirées dansante, voyages ou visites de groupe chez une copine ou quoi d’autres encore….Par des complaisances administratives et considérations sociales, ont pu atteindre leurs objectifs : l’emploi. Dans ce monde de mondialisation où l’excellence reste le premier critère de sélection compétitive. Il est temps de s’aligner sur le monde actuel.

Ce n’est pas parce que Papa a été ministre, qu’il m’est d’octroi le privilège de bénéficier d’une position les plus avantageuse au détriment des plus méritants. Fier et affichant une autosatisfaction arrogante au vue et au sue de tous. Et d’ailleurs plus grave, recruté en temps que agent d’État en charge de la santé, notre nabab peine a tenir une conversation de 2 minutes dans la langue de Molière. Et dieu, pauvre des patients sous sa charge. Pourtant titulaire d’un baccalauréat suivi de 4 années consécutives au sein d’un établissement universitaire a caractère scientifique et technologique. La médiocrité et l’incompétence est dans et le criminel en puissance.

Tout simplement parce que Papa a un carnet d’adresses riche et bien fourni au pays de LadjiBrouma. Ou que Maman est l’une des Intouchables dans les hautes instances de l’administration, je me plais a y brandi cette acceptation de biens illicites. je vous présente une personne imbue de principes d’humilité. Comment pouvez-vous comprendre qu’un fonctionnaire de l’état peine a s’exprimer correctement en français dans un pays francophone. Je m’en fais un devoir de réserve sur les conditions d’admission au concours national de la fonction publique au pays de LadjBrouma.

Le phénomène actuel est : l’obtention de diplômes sans compétences vraies. Alors ce n’est pas M. KONATE Boukary, spécialiste de l’éducation nationale qui me contredirait : « Mieux vaut des personnes avec de vraies compétences sans diplômes, que des diplômés sans compétences véritables ».

Le niveau d’instruction est en berne et d’ordre décroissant. Chose qui est à l’image du Mali d’aujourd’hui. A peine, vous vous exprimiez en français, que vous êtes facilement identifiable parmi vos pairs. « Tu n’es pas malien? » Voici la question qui revient à chaque fois que j’ai des échanges d’idées ou discussions avec des pairs. Et à la rhétorique de ma réponse, le dire est : « Parce que les maliens parlent pas  français. » rétorque mes interlocuteurs. On aurait dire que le mali n’est pas un pays francophone, avec le français comme langue officielle. Telle une grande sorte de honte me saisie en ces instants. Ce billet n’est nullement un acharnement malsain, mais l’instant a une tribune de dire : Y A N’EN MAARRREEEEE!!!!!!

[media width= »600″ height= »300″ link= »http://youtu.be/xCwQs4X001w »]

En concluant sur les mots de qui mettent le pied dans le plat, Papa Wane, co-directeur de Fanaday Entertainment : «Nous n’avons pas attendu Case Saramaya pour savoir que le niveau de notre école est assez bas»

The following two tabs change content below.
Ivo Dicarlo
Africain d'origine malienne et citoyen du monde, parlant français. Je suis un jeune blogueur, ambitieux qui se cherche avant tout. On me définit souvent par ma gaieté et mon côté taquin. Je dirai juste que je suis quelqu’un de vivant et qui profite de la vie comme elle se présente, tout comme la langue française.

Education / Politique / Société Corruption / insuffisance intellectuelle / Mali /

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *