28 avril 2015 - Ivo Dicarlo

E-commerce, l’essor d’une vente de proximité en Afrique

Le e-commerce ou le commerce en ligne, ou bien le commerce numérique ou électronique, est un commerce développé sur internet permettant sans déplacement l’achat et la vente de produits et de services. Il est également en plein essor ces dernières années en Afrique. Il est devenu une économie numérique non négligeable.

Illustration - Crédit: statics.lecourrierderussie.com

Illustration – Crédit: statics.lecourrierderussie.com

Une tendance soutenue par la croissance économique, la forte progression de l’outil de l’information et de la communication et l’émergence d’une nouvelle classe moyenne dans les grandes villes sur le continent, depuis une dizaine d’année. Celle-ci devrait passer de 35 millions d’individus à 1,1 milliard d’ici 2060 soit 42% de la population du continent, selon les études et rapports d’institutions spécialisées.

Plus en plus d’africains utilisent internet et la téléphonie mobile. Ainsi le taux de pénétration des téléphones portable sur le continent serait supérieur à 45% et celui de l’internet dépasserait les 10%. Pourtant l’Afrique avec plus de 600 millions d’utilisateurs de téléphones mobile, sur le milliard d’habitants qui peuplent cette terre, est en phase de devenir le continent de l’e-commerce. Sur le continent, l’Afrique du sud et la Tunisie font figure de pionnières dans le domaine.

Qu’est ce qui explique le boom du commerce en ligne sur le continent ?

« Les jeunes africains commencent de plus en plus à être exposé et à être familiarisé a cette technologie. Il y a beaucoup d’initiatives actuellement en cours au niveau tant privé, multilatérale que nationale. Au niveau privé, par exemple il ya Microsoft avec son projet « 4Africa« , qui a permis de mettre a la disposition de beaucoup d’africains des équipements a moindre coût. Et ensuite il ya des projets comme « Connect Africa » de la Banque Africaine de Développement qui permet d’améliorer les infrastructures de télécommunications des pays. Il faut noter également qu’il y a des initiatives nationales au niveau des pays comme l’implication de la diaspora. » Samuel Mathey, économiste.

Ils sont nombreux aujourd’hui dans plusieurs pays à se servir d’internet pour vendre et acheter des biens et services. De l’Afrique du Sud, à la Tunisie, au Rwanda comme au Nigeria en passant par la Côte d’ivoire, le Sénégal, le Mali de nombreuses entreprises ont pris place sur le marché du e-commerce et proposent leurs services aux usagés partout dans le monde.

« Je suis encore une petite marque, en essayant d’affirmer ma présence. Grâce au commerce en ligne, j’ai été à mesure de tirer partie des offres de publicité de ma marque sur une plateforme plus grande. Et beaucoup de personnes savent ce que je fais maintenant. Donc il assure la promotion de mon entreprise et la fiabilité de ma marque. J’ai pu obtenir d’avantage de partenariats et d’offres, auxquels je ne pouvais pas avoir accès. » Amosu Adetokunbo, entrepreneure – Nigéria.

Reste à savoir les implications de cette activité dans la vie quotidienne des Africains.

« Plus les détaillants sont petits, plus importante est la difficulté qu’ils ont a tiré partie du commerce électronique. Parce qu’ils doivent contourner les problèmes d’infrastructures qui sont encore plus complexe pour eux que les gros acteurs. Mais lorsqu’ils arrivent avec des solutions créatives et innovantes qui fonctionnent, et qu’ils commencent à se développer très rapidement. C’est très attrayant pour les gros acteurs, qui cherchent des moyens de se développer dans un marché qui ne laisse pas une grande marge de croissance. Donc en acquérant les plus petits acteurs ou en rachetant ceux qui arrivent à faire de la croissance, et en leur donnant accès à l’innovation ou a une approche créative suivit par tous. » : Artur Goldstuck, Directeur général de Word Wide Worx – Afrique du sud.

A ces débuts en Afrique, le commerce en ligne a connu des difficultés dues notamment à la méfiance des populations, à la faible connexion du réseau internet et de l’alphabétisme numérique, ainsi que le faible taux de bancarisation. Cependant, le développement de l’informatique et l’amélioration de la connexion internet ont finis par installer la confiance entre vendeurs et acheteurs, même si d’autres pays comme l’Algérie et l’Ethiopie ont encore des difficultés à suivre le mouvement a cause des lourdeurs de la réglementation imposé au secteur.

[media width= »600″ height= »300″ link= »https://youtu.be/Va-iDrnNFGY »]

The following two tabs change content below.
Ivo Dicarlo
Africain d'origine malienne et citoyen du monde, parlant français. Je suis un jeune blogueur, ambitieux qui se cherche avant tout. On me définit souvent par ma gaieté et mon côté taquin. Je dirai juste que je suis quelqu’un de vivant et qui profite de la vie comme elle se présente, tout comme la langue française.

Article a la Une / Politique / Société / Web & Tech Afrique / Développement économique / e-commerce / TIC /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *