17 mai 2016 - Ivo Dicarlo

Dimanche à Bamako : jour de farces

En ce jour, je viens par cet billet vous faire part d’une de mes expériences, que je qualifierais de mauvaise.

En effet, j’ai eu la mal chance de tomber sur un individu au pseudonyme nom de Madoff, qui après son forfait commis a supprimer son compte.

Nous nous sommes connus sur la page officielle de Mali Sûgû – Centre Visuel d’achat et de vente, suite à une de mes publications en date du 13 mai 2016 sur la vente d’un Casque audio.

Suite à nos échanges sur messenger, il s’est dit intéressé par l’achat du produit en question. Nous nous sommes donc données Rendez-vous le dimanche 15 mai à 10 heures devant l’hôtel – Résidence « Wassulu » sise à kalaban Coura – District de Bamako. Nous avons convenus sur un montant fixe représentant le prix d’achat du casque audio, et une somme forfaitaire pour mes frais de transport entre ma résidence et chez lui. Une distance assez importante de cinq kilomètres, sous cette chaleur accablante de 45 degrés a l’ombre de nos latitudes en cette période caniculaire.

D’ici là, vaines ont été mes appels sur le numéro qu’il m’avait communiqué la veille, lors de notre prise de contact. L’individu prétextant être, durant cet instant aux toilettes. Attitude qui était sensée me mettre la puce à l’oreille sur les intentions réelles de cette brebis galeuse.

Enfin Dimanche, nous sommes le jour « J ». Il est environ 9 heures du matin. Sur ma veille moto jakarta, soucieux de ne pas être en retard, vu la distance, l’embouteillage monstre et la température qui règnent à cette heure. Mais bien avant, j’ai pris le soins d’appeler notre bonhomme extravagant. Après plusieurs tentatives d’appels, solder toujours par des échecs, je me suis dis qu’il serait certainement toujours au lit.

Après 1 heure 45 minutes de trajet, je suis arrivée à destination. Cette fois ci, le refus de décrocher mes appels a laissé place tout bonnement au répondeur direct…

Dis, c’est foutaise ou c’est manque de respect ?

30 minutes se sont écoulées, toujours sous répondeur. Grande a été ma surprise face à une telle manque de considération. Encore plus pire, cette attitude loufoque que prône cet imbécile en mal de sensations fortes. Plaisantin ou moqueur, cet guignol m’a fait perdre un temps assez précieux, de l’énergie, ainsi que de l’argent, et le comble est de s’être payer royalement ma tête.

Avis aux usagers des Centres Visuels d’achats et de ventes sur Internet, soyez très vigilant. Vous n’êtes pas a l’abri d’une telle situation assez embarrassante. Je ne vous souhaite pas de vivre mon expérience assez rocambolesque. En espèrant toute fois avoir l’occasion de rendre la monnaie de sa pièce a cet « Bandécon ».

Afin de dénoncer une telle pratique sur internet ; Likez, Commentez et partagez avec vos proches !

The following two tabs change content below.
Ivo Dicarlo
Africain d'origine malienne et citoyen du monde, parlant français. Je suis un jeune blogueur, ambitieux qui se cherche avant tout. On me définit souvent par ma gaieté et mon côté taquin. Je dirai juste que je suis quelqu’un de vivant et qui profite de la vie comme elle se présente, tout comme la langue française.

Education / Société / Web & Tech DimancheABamako / Ecommerce / Facebook / RéseauxSociaux /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *