12 mars 2015 - Ivo Dicarlo

Cheveux locksés, plus qu’un mode de coiffures naturelles.

Les Locks, dreads ou dreadlocks ou bien cadenettes, appelées parfois tout simplement rastas (à tort) sont des mèches de cheveux emmêlées naturellement. Ils sont pour touts les gouts et touts les styles, longtemps décrier le cheveu naturel revient sur le devant de la scène. Les locks ont un caractère universel à travers les âges, car des peuples de cultures différentes en ont porté. Le premier exemple de dreadlocks connu date de l’Égypte antique, où les membres de la famille royale égyptienne et les députés portaient des coiffures dreadlockées.

1000202_692766767406650_1876436772_n

Erica, commerciale : « Je suis bien contente que là, il y a de plus en plus de personnes qui réalisent que le cheveu locksé ou crépu n’est pas une malédiction. Que non, ce n’est pas une tare. Que non on peut aller bosser en cheveu locksé ou crépu. Il ne s’agit pas de rentrer dans un profil. Il s’agit d’être soi tout simplement. »

Si pour Erica, le déclique s’est opéré il y a trois ans, pour toutes ces personnes s’accepter avec le cheveu locksé est plus qu’un état d’esprit.

«Les stéréotypes ont la peau dure. Mais je pense aussi que tout est question de secteur d’activité, de talent et de force mentale. Dieu merci, j’évolue dans un milieu qui m’a vu grandir et qui n’a pas de cadre défini. Pour la majorité de mes collègues, c’est une coiffure comme une autre. Mais j’ai des amis qui ont du se séparer des leurs car ils ne « siéaient » pas au milieu. Mais moi j’ai décidé que même s’il fallait rencontrer le Président de la République, j’irai avec mes dreadlocks. A défaut, il restera dans son palais et moi dans mon bunker. », nous a confié lors d’un interview Gaelle Tjat, communicante – bloggeuse

« Difficile si tu te laisses influencer. Sinon, y’aura des pressions mais on porte des locks par conviction identitaire » Serge Katembera, blogueur et politologue.

Le phénomène locks a pris de l’ampleur ces dernières années avec l’arrivé de nouvelles gammes de produits cosmétiques 100% naturel a base d’Aloe vera, de beurres ou d’huiles végétales, ainsi que l’amélioration des techniques de départ, de soins et d’entretiens partagé dans les salons d’échange, les réseaux sociaux ou encore chaines youtube dédiés aux locksés ou aux cheveux naturels. Ces produits bio font partie des nouvelles références a la mode pour les cheveux naturels.


Sophie Kawmèn, Cofondatrice du salon « LA NATUREL »: « vous voyez la mangue. Dans la graine, vous avez une amande. Une petite amande blanche qu’on écrase, on fait macérer et ça donne une espèce de pâte qui donne du beurre. Et ce beurre là à une propriété particulière, c’est qu’il est hydratant et nourrissant. » Des produits naturels et efficaces avec de bonnes gestes.

Porter des locks, ne signifie pas un manque flagrant d’hygiène ou une appartenance au mouvement Rastafari, qu’on fume du cannabis ou encore on n’écoute que de la musique reggae. Encore pire, dans l’un de ses billets notre sœur Salma Amadore traite les lockés de « Déconnecté, voyou et drogué ». Considération très offensante et dénigrante, vu sa notoriété et l’ouverture d’esprit qu’impose son statut professionnel.

Qu’il soit chimique ou naturel, soigner son cheveu reste un effort personnel et financier non négligeable.

[media width= »600″ height= »300″ link= »https://youtu.be/1T0WwuEmDDo »].

The following two tabs change content below.
Ivo Dicarlo
Africain d'origine malienne et citoyen du monde, parlant français. Je suis un jeune blogueur, ambitieux qui se cherche avant tout. On me définit souvent par ma gaieté et mon côté taquin. Je dirai juste que je suis quelqu’un de vivant et qui profite de la vie comme elle se présente, tout comme la langue française.

Beauté & Mode / Education / Société Cheveux locksés / Coiffures naturelles / Dreadlocks / Nappy /

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *